About

This is an example of a page. Unlike posts, which are displayed on your blog’s front page in the order they’re published, pages are better suited for more timeless content that you want to be easily accessible, like your About or Contact information. Click the Edit link to make changes to this page or add another page.

Anuncis

2 thoughts on “About”

  1. Buenos días,

    Nos gustaría invitar a los representantes de las ciudades rebeldes españolas a nuestra jornada de acción organizada el 19 de abril en Marsella en presencia de las eurodiputadas ecologistas Karima Delli y Michèle Rivasi.

    A continuación se presenta una propuesta de proyecto y de ponentes.

    Gracias de antemano por su respuesta si tiene a alguien a quien aconsejarme.

    Muy amable de su parte.

    Sébastien Barles
    (00 33) 06 75 00 63 31

    Pollution de l’air des navires maritimes : La création d’une Zone ECA Méditerranée, un enjeu de santé publique

    VENDREDI 19 AVRIL / MARSEILLE

    Journée d’action en présence de :
    • Michèle Rivasi
    • Karima Delli
    • Olivier Dubuquoy (ONG ZEA)
    • Gilles Siméoni (président de la communauté territoriale de Corse)
    • Maire ou élu d’un port espagnol et italien
    • Représentant de l’autre rive méditerranéenne
    • France Nature Environnement
    • Elus et Associations marseillaises (Cap au Nord, Laisse Béton, RES…)

    Déroulé :

    11h rassemblement et conférence de presse Cap Janet avec associations + élus derrière banderole + mesures des particules fines sur place.

    12h30 déjeuner rencontre avec la presse et les asso

    14H30 rencontre avec le Grand port maritime de Marseille et les élus locaux

    18h30 – 20h30 réunion publique en centre ville (La Coque Joliette?)

    CHIFFRES CLES

    Un bateau а quai produit des rejets dans l’atmosphère équivalents а 10.000 а 30.000 véhicules, et en propulsion, 5 а 10 fois plus

    MARSEILLE : 10% DE LA POLLUTION DE L’AIR DUE AUX BATEAUX

    CÔTÉ SOUFRE, 1 BATEAU DE CROISIÈRE = UN MILLION DE VOITURES

    932 MILLIONS DE TONNES DE CO2 ÉMISES EN 2015

    250 000 DÉCÈS ESTIMÉS PAR AN

    Actu locale et sur le dossier //

    https://www.fne.asso.fr/dossiers/linsoutenable-pollution-de-lair-du-transport-maritime-navire-bateaux-croisières

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/toulon/lutter-contre-pollution-quais-du-port-toulon-vont-passer-electrique-1627491.html

    https://www.wedemain.fr/La-premiere-barge-electrique-voguera-des-l-automne-en-Europe_a3151.html

    https://www.lesechos.fr/05/09/2018/lesechos.fr/0302152952941_pollution–la-face-cachee-des-paquebots.htm

    https://www.actu-environnement.com/ae/news/pollution-des-navires-dans-les-ports-quelles-solutions-31309.php4

    https://www.20minutes.fr/planete/2360847-20181025-marseille-lutter-contre-pollution-ferries-region-promet-electrifier-port-rapidement

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-premiere-fois-france-capitaine-navire-croisiere-juge-pollution-air-1554314.html

    Chaque année, la pollution de l’air par les navires maritimes cause 1730 décès, rien que sur le pourtour méditerranéen, et coûte entre 8 et 14 milliards d’euros. Nous exigeons pour faire face à ce fléau sanitaire le passage de la Méditerranée en Zone ECA qui plafonne le taux de soufre dans les carburants marins à 0,1 %, une norme en vigueur depuis 2015 en mer Baltique, mer du Nord, Manche et Amérique du Nord. Et ceci plus vite que ne le propose le gouvernement. Nous exigeons aussi des mesures d’urgence de raccordement électrique sur le port de Marseille pour les navires à quai.

    Le 18 janvier dernier, sous l’égide de deux ministères, celui de la Transition écologique et solidaire et celui chargé des Transports, a été présentée à Marseille une étude intitulée ECAMED et ayant pour objet d’évaluer les impacts d’un passage de la Méditerranée en zone ECA (Emissions control area). Elle a été réalisée par des acteurs publics et privés au rang desquels l’INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques), le CITEPA (Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique), le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) et le Plan Bleu.

    Une zone ECA est une zone qui, dans le cadre du secteur maritime et de la pollution atmosphérique des navires, réduit à 0,1 % l’émission de dioxydes de soufre. Aujourd’hui, les normes en vigueur autorisent les bateaux à rejeter 3,5 % d’oxydes de soufre. A partir du 1er janvier 2020, l’OMI (Organisation maritime internationale) abaisse cette norme à 0,5 %. Cette nouvelle norme s’appliquera à tout le monde. La zone ECA va encore plus loin et fait descendre cette norme à 0,1%, soit une émission de dioxydes de soufre extrêmement faible. Elle est, donc, encore plus restrictive et encore moins polluante, et fait passer le taux légal d’émissions de 3,5 % à 0,1 %.

    La zone ECA concernerait la Méditerranée et doit, donc, être portée par l’ensemble des pays riverains, des îles et des régions maritimes, et communément déposé auprès de l’OMI. La France a pris une initiative en ce sens.

    La pollution générée par les navires a d’abord un impact en termes de santé publique. La zone ECA éviterait de nombreux décès liés à la pollution atmosphérique. Selon l’étude du ministère de la Transition écologique, la pollution atmosphérique des navires induit, pour l’ensemble de l’Europe, une mortalité prématurée évaluée à 50 000 cas par an et un coût associé de 58 milliards d’euros. Rien que sur le bassin méditerranéen, 1730 décès seraient, ainsi, évités chaque année avec un gain sanitaire monétarisé de l’ordre de 8 à 14 milliards d’euros par an. Ce sont des chiffres concrets et considérables !

    Dans le cadre de la présentation de l’étude, nous apprenons que le gouvernement français compte mettre en place le calendrier suivant : 2019, les travaux préparatoires pour la mise en place d’une Zone ECA en Méditerranée ; 2020, le dépôt conjoint avec les parties prenantes du dossier à l’OMI ; 2021, l’adoption de la mesure ; 2022, son entrée en vigueur.
    Ce calendrier doit être accéléré et complété par des mesures complémentaires à l’instar de l’électrification des quais, pour éviter la pollution à quai.

    Il est impensable également que le gouvernement envisage la mise en place d’une zone ECA en Méditerranée sans sans associer l’ensemble des collectivités aux mesures préparatoires. Rien ne viendra seulement d’en haut. D’autant que le passage en Zone ECA suppose la prise en compte de tous les intérêts au niveau de la transition énergétique. Il ne peut pas se décréter.

    M'agrada

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google photo

Esteu comentant fent servir el compte Google. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s